Gaspacho

10 Août

Aujourd’hui, cuisine rime avec nostalgie.

D’aussi loin que je me souvienne, je n’ai jamais été fana de soupes. Je crois même que lorsque j’étais petite, c’était une bataille que mes parents livraient, bataille qu’ils ont finalement perdue. Depuis, je me suis rattrapée, mais c’est assez récent.

Pourtant une seule soupe, si on peut l’appeler comme çà a toujours eu mes faveurs.

En été, pendant les journées les plus chaudes, le repas du soir commençait souvent par un bol d’eau glacée, agrémenté de vin rouge, dans lequel on trempait du pain. J’avais le droit d’en manger et je dégustais vraiment ce liquide frais. Je nous revois sur la terrasse au moment du résumé du Tour de France comme si c’était hier.

Là, je n’ai jamais donné ma part au chat : J’ai donc eu très tôt le goût du vin rouge (ne pas y voir une déviance quelconque, encore que …). Celui-là m’est resté. Et c’est peut être ce souvenir qui m’amène aujourd’hui à m’intéresser aux soupes froides.

Qui aurait cru , il y a quelques semaines que je préparerais un potage glacé ? Et pourtant ! C’est au restaurant, alors qu’on nous en servait une petite verrine à l’apéritif que l’idée m’est venue.

Comme il faut la préparer à l’avance, j’ai réservé le test à mes nombreux invités de la semaine dernière, d’autant plus que j’ai obtenu environ un litre et demi de soupe épaisse. Donc de quoi faire largement une vingtaine de verres, une fois diluée. Les proportions sont donc à adapter pour les petites familles, car si j’ai largement apprécié le résultat, je trouve que le gaspacho peut difficilement se déguster en grande quantité. Un bol maximum me semble raisonnable

Préparation: la veille

Réfrigération: 12 h .

  • 250 g de pain blanc sans la croûte.(1 baguette)

  • 1 oignon
  • 2 gousses d’ail.
  • 1/2 concombre.
  • 1 kg de tomates bien mûres.
  • 1 petite boite de concentré de tomates

  • 3 c. à soupe de vinaigre de xérès
  • 2 c. à soupe d’huile d’olive .
  • 1l d’eau glacée
  • sel, poivre de Cayenne

Pour accompagner :

  • 1 petit bol de croûtons frits
  • 4 jeunes oignons verts émincés.
  • 1 poivron rouge émincé.
  • 2 tomates coupées en dés .
  • 100 g d’olives noires dénoyautées et concassées.

Arroser le pain avec un peu d’eau glacée. Laisser gonfler la mie 10 min puis presser pour ex­traire l’excédent d’eau.

Peler et épépiner les tomates : c’est bien le plus long. Pour un premier test, j’ai choisi de les ébouillanter, puis pour cette fois, j’ai préféré les éplucher avec le couteau magique.

Mettre la mie de pain dans le bol d’un mixeur. Ajouter l’oi­gnon émincé et l’ail haché, l’huile, sel et poivre. Réduire en purée.

Ajouter le concombre pelé et coupé en morceaux et les toma­tes pelées et épépinées, puis le vinaigre, et enfin le concentré de tomates. Mixer à nouveau pour obtenir une purée assez épaisse. Transvaser dans une soupière et laisser reposer au réfrigéra­teur jusqu’au lendemain.

Préparer toutes les garnitures dans des coupelles. Avant de servir, diluer le gaspacho au blender pour bien mélanger, avec le restant d’eau glacée pour l’amener à une consistance plus fluide. Présenter les coupelles en temps que le gaspacho, chacun se servira à son goût.

4 Replies to “Gaspacho

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.