Fausse bûche : roulé au thé matcha et purée d’azukis

29 Déc

Depuis le temps que j’en rêvais, je l’ai fait !

Il ne me suffisait plus d’en manger lors de mes visites à la pâtisserie Aoki dans un grand magasin de la capitale, il fallait que je le réalise.

Je m’en faisait une montagne et finalement tout s’est bien passé. Avec ma manie de tester des recettes les jours ou je reçois,, j’ai toujours une sur-dose de stress au moment de servir une nouveauté. Pour ce gâteau, j’ai vu rapidement que cela se passait plutôt bien. Pourtant, la génoise me semblait étrange, mais finalement, je suis satisfaite du résultat.

Purée d’azukis : Copiée chez Mercotte

  • 150 g de haricots azukis
  • 1 gousse de vanille
  • un morceau de gingembre de 2 cm
  • le zeste d’un demi citron

Faire tremper un nuit les haricots azukis . Verser 3 fois leur volume d’eau dans une casserole et les faire cuire 1h30. Les égoutter.

Porter à ébullition 50 cl d’eau 200 g de sucre, la gousse de vanille fendue,  le gingembre coupé en dés et le zeste d’un citron. Ajouter les azukis et confire à feu doux jusqu’à absorption du liquide soit environ 1h30. Laisser reposer 24 heures dans ce sirop

Le biscuit :

  • 3 œufs
  • 90 g de sucre
  • 75 g de farine
  • 6 g de poudre de thé vert
  • 2 c. à soupe de lait
  • 300 g de purée d’azukis préparée
  • 20 cl de crème fleurette

Préparer une casserole pour le bain marie.
Tamiser farine et thé vert ensemble.
Mettre les œufs dans le bol du robot (ou un saladier), posé sur la casserole d’eau chaude.

Commencer doucement à monter les œufs et le sucre au bain-marie à l’aide d’un batteur électrique.

Battre jusqu’à ce que la température atteigne 37°.

Ôter le bol du bain marie et continuer de fouetter pendant 3 à 5 minutes.

Baisser la vitesse pour écraser les éventuelles bulles d’air et rendre la mousse lisse, brillante et homogène. 
Incorporer
la farine à la maryse, puis le lait chaud, toujours à la maryse sans trop remuer.

Mettre sur la plaque avec du papier sulfurisé. Aplatir avec une spatule et mettre au four 10 minutes à 180°C.

Verser la crème dans le bol du robot (ou un saladier) et mettre au frais un moment. Battre la crème pour avoir une chantilly ferme.

Ajouter la purée d’azukis et mélanger à la spatule.

Quand la pâte est cuite, retourner la plaque sur un autre papier sulfurisé et retirer celui du dessus qui à cuit. Couvrir d’un linge humide pour éviter le dessèchement.

Étaler la crème, épaisse du coté roulé, très finement du coté qui sera apparent. Rouler fermement au début, puis soulever avec le papiersulfurisé, le gâteau s’enroulera tout seul. Couper les 2 bords pour obtenir une tranche nette.

Laisser reposer le gâteau au frais quelques heures dans son papier. Décorer selon vos envies.

Servir frais.

La photo ne rend pas hommage à son gout délicat et parfumé, sa légèreté. Il faudra donc me croire sur parole : terrible !

Et c’est ainsi que je participe au Noël des blogueurs rubrique cuisine, dans l’espoir que cette bûche japonisante vous fasse craquer, comme moi.

3 Replies to “Fausse bûche : roulé au thé matcha et purée d’azukis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.