Souvenir de vacances : les tajines

2 Juin

Qu’il est difficile de reprendre le rythme après une semaine de vacances au soleil. Surtout avec le temps qu’il fait depuis notre retour. Je traine un peu de nostalgie.

Alors, pour  me requinquer, je cuisine mes souvenirs.

Je reviens avec un seul regret : je n’ai pas gouté à une pastilla de pigeon. C’est un plat de fête, que l’on cuisine surtout dans les restaurants chics, et souvent Sur commande. Faute d’avoir trouvé le bon endroit et le bon moment, pas de pastilla…

Je vais donc prolonger mon séjour en la préparant moi-même.

Mais pour faire durer le plaisir de l’attente (et trouver les fameux pigeons), je continue mon régime hebdomadaire de tajines. Si ma valise avait été plus légère, c’est sur un petit brasero qu’il aurait pu mijoter dans son plat pointu plein de charme. De toute façon, sous la pluie, çà le fait pas, mais alors, pas du tout. Alors, l’histoire se termine dans le four électrique.

TAJINE D’AGNEAU AUX AMANDES ET PRUNEAUX

.

Voilà bien le seul auquel je n’ai pas gouté. Encore qu’il m’aurait probablement fallu des vacances plus longues pour tester toutes les possibilités de ce plat.

Pour 6 personnes :

  • 4 oignons

  • 1,5 kg de viande d’agneau (souris désossée – 1 par personne) et cou­pée  en morceaux

  • 7 c. à soupe d’huile d’olive

  • 1 dosette de safran ­

  • 1 c. à café de cannelle en poudre

  • 600 g de pruneaux de gros calibre (dénoyautés)

  • 4 c. à soupe de miel

  • 200 g d’amandes entières émondées

  • 30 g de graines de sésame

  • Sel fin, poivre noir du moulin.

Peler les oignons et les émincer finement.

Dans une sauteuse, faire dorer la viande avec les oignons dans 5 cuillerées dans une cocotte pendant quelques minutes. Ajouter alors le safran et la cannelle. Saler et poivrer. Bien mélanger le tout. Couvrir d’eau et porter à ébullition, puis laisser frémir à couvert, pendant 1 heure.

Après 45 minutes de cuisson, faire préchauffer le four à 200 °.

Ajouter les pruneaux au contenu de la cocotte. Arroser de miel. Mélanger.

Transvaser dans un plat à tajine ou comme moi, dans mon diable émaillé. Couvrir des amandes. Poursuivre la cuisson encore 30 minutes au moins.

Rectifier l’assaisonnement si nécessaire. Saupoudrer de sésame. Servir aussitôt.

14 Replies to “Souvenir de vacances : les tajines

  1. nonnn c’est toi qui l’as fait ce tagine!! pour la pastilla au pigeons tu n’as qu’à me prévenir lors de ton prochain passage au maroc, je t’invites ok!!

  2. oh la la ça sent bon le Maroc tout ça, alors nous sommes deux à « traîner » notre nostalgie, car j’adore ce pays !!!!!!la koutoubia j’y suis photographié tout près! un gros soupir, car j’aimerai bien aussi avoir le soleil !

  3. Ohhh je découvre ton blog avec beaucoup de plaisir et d’emblée tu nous fais voyager au Maroc, Hummm un magnifique plat dont je ne pourrai jamais me lasser. La photo a été prise a Marrakech non ? ce n’est pas la koutoubia ? j’ai l’impression de connaitre ce parc ou je me suis photographié l’an dernier lol c’est vrai en plus ^^ merci pour ce billet riche en saveurs Bonne journée

  4. Parfait pour se réconcilier avec le temps ! je comrends ta nostalgie ! je suis allée il y a peu en Turquie et je reste encore sous le charme des paysages , des gens et de la cuisine !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.