Parmentier de boudin

28 Oct

Il me semble que le boudin noir n’a pas très bonne réputation de nos jours. Et pourtant, à condition de trouver LE bon produit, on peut réussir un plat festif et goûteux.

Alors, réhabilitons le boudin noir.

pour 4 personnes :

  • 400 g de boudin noir de qualité
  • 4 oignons moyens
  • 4 pommes
  • pommes de terre.
  • sel, poivre, noix de muscade
  • vinaigre balsamique

Éplucher et couper les oignons en rondelles. Dans une casserole, faire fondre une noix de beurre (ou dans mon cas de margarine cuisson) et mettre à dorer les oignons. Laisser mijoter très doucement jusqu’à ce qu’ils soient confits. Saler et réserver.

Pendant ce temps, éplucher les pommes, les couper en quartiers et les mettre dans un plat à micro-ondes. Faire cuire à puissance maximum pendant 3 minutes.(la durée est peut être à adapter car mon four n’est plus de première jeunesse. Les pommes doivent être à peine cuites.) Égoutter et réserver.

Ôter le boyau du boudin cru et l’écraser grossièrement à la fourchette.

Chemiser 4 plats à four avec du papier sulfurisé beurré. (j’ai utilisé des ramequins à crème brûlée mais des moules à tartelettes doivent faire l’affaire). Déposer le quart de la purée d’oignons dans chaque plat.

Recouvrir de la chair de boudin, puis des quartiers de pommes. Poivrer avec le moulin.

Mettre à four chaud 30 à 40 minutes.

Pendant ce temps, préparer les pommes de terre : Laver, éplucher, sécher des pommes de terre pour obtenir 400 g de chair. Râper avec une grosse râpe. Saler poivrer et ajouter un peu de noix de muscade.

Faire chauffer une poêle graissée. Déposer 4 galettes de pommes de terre râpées bien tassées. Faire dorer de chaque coté, puis baisser le feu et laisser cuire jusqu’à ce que le « gratin » soit prêt.

Faire réduire en sirop dans une casserole 1/2 verre de vinaigre balsamique.

Sortir les plats du four et les retourner sur l’assiette. Ôter le papier sulfurisé. Ajouter une galette de pomme de terre bien croustillante. Décorer de quelques gouttes de vinaigre .

Avec une salade verte, c’est un délice . 

Et pour finir, une autre présentation très festive : le même parmentier servi avec des cubes de gelée de coing :

10 thoughts on “Parmentier de boudin

  1. Malheureusement dans le Gard, je n’en trouve qu’aux pommes ou à l’oignon : alors que mon favori est sans contexte le naturel, juste épicé et relevé… Enfin celui que l’on faisait chez mes parents, quand on tuait le cochon !
    Heureusement quand je descend chez eux dans l’Aude, j’en remonte toujours, que je congèle, pour les 3 mois a venir.
    Très sympa ton parmentier. J’en ai un demain, qui était excellent aussi.
    Bisous, Marie

  2. Magnifique et excellent. Tu as raison d’insister sur la qualité du boudin, c’est primordial.J’avais proposé une recette « mille-feuilles de boudin noir », mais avec la pomme fruit en plus, ce doit être encore plus goûteux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *