Brownie

30 Mai

Je vous disais lors de mon dernier billet que j’avais préparé « en dépannage » mon brownie habituel. Depuis, longtemps, je pensais le mettre sur le blog. Parce que le blog, je l’ai crée un peu pour trier, ranger et retrouver mes recettes. Lorsque je lis Choupette qui parle de ses classeurs, qui recèlent des trésors, j’attrape la honte. Chez moi, il y en a partout. Je conserve des petits bouts de papiers, je découpe des revues depuis si longtemps que je suis envahie. Et pourtant, je n’arrive pas à m’en séparer. Je m’étais jurée de les inscrire un par un sur ce blog, mais l’ambiance bloguesque générale m’a dirigée vers d’autres projets : quand j’invente une recette, c’est une feuille volante de plus dans mon fouillis. Cela n’est malheureusement pas ma première tentative de « rangement ». Avant la folie micro et internet, j’avais décidé de noter mes meilleures recettes dans un joli cahier relié, écrit à la main de ma plus jolie écriture. Le sort était décidément contre moi, puisque le dit cahier rend l’âme dans la douleur. Après le jaunissement prématuré des feuilles, ce fut  la couverture que se détachait, puis les feuilles malgré un rafistolage maison. L’électronique est venue à mon secours mais je conserve mon cahier pour les « générations futures ».

C’est donc sur ce fameux grimoire, que j’ai recopié la recette du Brownie. Je l’ai même proposée sur le site Marmiton car ‘était le seul qui contenait autant de chocolat et si peu d’œuf.

Par contre, je ne suis pas responsable du petit gribouillis au milieu de la page : sans doute un apprenti dessinateur que je ne surveillais pas suffisamment.

Avec l’expérience, j’ai apporté quelques modifications. Je fais fondre doucement sur la plaque beurre et chocolat. A la fin je rajoute des noix, des noix de pécan et des noisettes grillées et je faire cuire à four plus doux en surveillant la cuisson. Je sors le plat dès que le couteau planté dedans ressort sec.

Samedi, comme nous devions être nombreux, j’en ai préparé un avec 3 œufs. J’ai utilisé du chocolat à dessert et une tablette de chocolat à 70 % et comme je manquais encore de matière, j’ai utilisé une tablette de chocolat à l’orange. Et voilà le résultat :

9 Replies to “Brownie

  1. Tu fais bien! Ma marraine ecrit toutes ses recettes dans un cahier et les accompagne de commentaires pour expliquer a quel souvenir elles sont liees. C’est toujours avec beaucoup d’emotion qu’on retombe sur certaines anecdotes en recherchant une recette. Joli brownie…

  2. Comme choupette, j’ai récupéré celui de ma tante et des classeurs de ma mère (y compris de patron de couture,etc..) ; ma cousine celui de ma grand mère… Ce sont des biens précieux, et je suis en plus fan des vieux livres de cuisine et almanachs…

  3. Ton cahier est en effet à garder précieusement. Il y a quelques temps, maman, qui est très âgée et ne cuisine plus depuis longtemps voulait jeter le sien , heureusement que j’étais là, je l’ai récupéré. Et j’espère bien que ma fille, à son tour le récuperera quand…. Cela permet de voir l’évolution de la cuisine avec les différentes générations. Merci pour le clin d’oeil!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *