Verrine quinoa, saumon fumé et pistou de roquette

23 Fév

C’est la première fois que j’utilise le quinoa. Ce n’est pas faute d’avoir lu des recettes dans vos blogs, mais plutôt le manque d’occasion. Alors, 15 personnes à tables, c’est une occasion. De faire du nouveau.

A la confection, je trouvais plein de défauts au quinoa et au pistou. Après une nuit au frais, le résultat et le mélange des parfums aboutit à une véritable réussite.

Quinoa au citron, pistou de roquette et saumon fumé

Pour une douzaine de verrines :

  • 100 g de quinoa

  • 8 cl de jus de citron

  • 5 cl d’huile d’olive

  • 2 pincées de sel et poivre

PISTOU DE ROQUETTE :

  • 125 g de roquette

  • 1 botte de basilic

  • 4 gousses d’ail

  • 30 g de parmesan en poudre

  • 30 g de pignons de pins

  • un petit verre d’huile d’olive
  • 6 tranches de saumon fumé

  • 1 petit pot de crème épaisse

Mesurer le  volume du  quinoa.  Faire chauffer  2 fois ce volume d’eau  salée.  Verser le quinoa en pluie et laisser cuire jusqu’à évaporation complète. (environ 10 minutes) Saler. Laisser tiédir. Ajouter le jus de citron mélangé à l’huile et laisser refroidir.

Pendant ce temps, dans le bol du robot,mettre la roquette, le basilic effeuillé, l’ail épluché et dégermé. Mixer pour bien hacher. Ajouter le parmesan et les pignons et mixer en ajoutant progressivement l’huile d’olive. Il faut que le pistou soit souple mais pas liquide. Mettre au frais.

Détailler les tranches de saumon en tout petits dés.

Préparer les verrines : Remplir au tiers du quinoa au citron, bien tassé. Recouvrir d’une couche de morceaux de saumon.

Remplir une poche à douille du pistou. Déposer une couche dans chaque verre (1/4 de sa hauteur).

A ce moment, recouvrir les verrines d’un papier film et les conserver au frais quelques heures. La veille c’est parfait.

Au moment de servir, battre la crème fraîche en chantilly ferme et en déposer une noisette sur chaque verre.

Et comme d’habitude chez moi, de peur de rater ce premier essai, j’ai préparée une « verrine de secours », qui a déjà fait ses preuves.

Aubergine – ricotta – coppa

La recette d’origine est .

Mais elle a subit quelques modifications. Au rayon des bêtises, au moment de détailler la coppa en morceaux, impossible de la trouver. Nous avons même fouillé le coffre de la voiture. Envolée ! Alors, un sachet de viande des grisons a du faire l’affaire. Mais c’est nettement moins parfumé.

J’ai aussi remplacé le zaatar par de l’ail haché et le résultat était un peu fort.

Je reviendrai donc à l’originale.

Par contre la décoration sera renouvelée.

Prendre des spaghettis fins (ici, quinoa – persil), les faire cuire al dente et le mettre à refroidir dans une grande assiette plate. Entortiller chaque spaghetti autour d’une baguette chinoise et laisser sécher. Les tortillons obtenus se plantent joliment dans toutes les verrines.

16 Replies to “Verrine quinoa, saumon fumé et pistou de roquette

  1. Je suis dingue de ce genre de verrines. Ca en jette et c’est toujours délicieux ! Tes deux versions me plaisent, l’une sens davantage la méditerrannées, l’autre l’atlantique ! Lol
    Bises,

  2. Et bien dis donc, il y a du monde chez toi ! Le quinoa, je n’ai pas encore essayé. J’ai vu ça, chez Clea bien sûr, et sur d’autres blogs, je suis curieuse d’y goûter. C’est bien original tout ça, jolies couleurs, et bien appétissant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.